Vitamine D Leave a comment

La vitamine D n’est pas vraiment une vitamine mais une substance nécessaire au bon fonctionnement du corps fournit par l’alimentation. On ne peut compter uniquement sur les apports alimentaires pour l’obtenir. Un grand de la population est carencé en vitamine D et un complément alimentaire est nécessaire.

Le soleil aide à synthétiser la vitamine D. La peau peut la synthétiser à partir d’un précurseur dérivé du cholestérol, le 7 dehydrocholesterol, sous l’influence des rayonnements UVB, néfaste si l’on s’expose longtemps et qui donnent des coups de soleil.

La vitamine D considérée comme une prohormone, car elle influence le métabolisme, la fonction cellulaire et l’expression de gènes.

La vitamine D est très importante pour la croissance et la santé osseuse, augmente l’absorption du calcium au niveau de l’intestin, nécessaire à la construction osseuse.

Nombreuses des publications récentes montrent que la vitamine D aurait également un rôle protecteur contre diverses affections chroniques : cancer (par son action antiproliférative), maladies auto-immunes (sclérose en plaque, diabète) ou maladies cardiovasculaires. En effet, la vitamine D contrôle directement ou indirectement l’expression des gènes dans presque toutes les cellules de l’organisme. Ceci indique que cette vitamine aurait une action beaucoup plus généralisée qu’un simple régulateur du transport du calcium. Le maintien d’un niveau suffisant en vitamine D semble par conséquent crucial afin de conserver un bon état de santé général.

La vitamine D existe sous 2 formes :

  • la vitamine D3 (cholécalciférol) qui est la molécule synthétisée par la peau sous l’influence du soleil ou trouvée dans les rares sources alimentaires d’origine animale (poissons gras en particulier)
  • la vitamine D2 (ergocalciférol) qui est la vitamine D des plantes, que l’on trouve dans certains champignons.

Dans notre organisme, la vitamine D est présente sous différentes formes : vitamines D2 et D3.

Après leur absorption, elles subissent une première transformation au niveau du foie pour donner la 25 hydroxyvitamine D (25 OH D), la forme circulante de l’organisme, souvent considérée comme une forme de réserve.

Une deuxième transformation a ensuite lieu au niveau des reins pour donner la forme active de la vitamine D, la 1,25 dihydroxyvitamine D. C’est ce métabolite actif qui régule l’absorption du calcium par les cellules intestinales. Cette seconde étape est stimulée par la PTH (hormone parathyroïdienne). La PTH augmente en cas de carence en calcium et diminue en cas d’hypercalcémie.

Arthrose et vitamine D :

Un taux sanguin trop bas de vitamine D semble être associé à un risque élevé de progression de l’arthrose, à une faiblesse musculaire et à une impotence fonctionnelle.